8 milliards d’Euros pour le pacte de croissance

De grosses sommes d’argent vont prochainement être débloquées dans le cadre du Pacte Européen pour la croissance et l’emploi. Ces fonds serviront au financement de projets d’infrastructures.

Essayez Fortuneo Banque En Ligne

Le gouvernement Ayrault, grâce à son ministre délégué auprès du ministre des Affaires étrangères chargé des affaires européennes, a profité du conseil des ministres de cette semaine pour publier une communication à propos de la mise en œuvre du Pacte européen pour la croissance et l’emploi.

Le dossier annonce « une enveloppe d’environ 2,5 milliards d’euros » qui devrait très bientôt être mise à disposition pour des projets d’infrastructures sur le territoire, au moyen de la mise en place du pacte de croissance. Ce déblocage exceptionnel de fonds devrait être suivi de prêts supplémentaires « à hauteur de 5 à 6 milliards d’euros en 2013 et 2014 ». Ces sommes en plus ont pour but de contribuer au financement de projets d’investissement lancés en France.

Le déblocage de ces nouveaux crédits sera possible grâce à l’augmentation de 10 milliards d’euros du capital de la Banque Européenne d’Investissement.

Tout cela devrait porter à plus de 8 milliards d’euros l’enveloppe globale accordée à la France sur un peu plus de deux ans. Ce Pacte de stabilité est mis en avant et fortement soutenu par les pouvoirs publics. Il devrait en effet permettre de doper la croissance économique européenne aujourd’hui en situation de déclin.

La France devrait aussi être l’heureuse détentrice de « project bonds » ou « obligations de projets ». Il s’agit de nouveaux emprunts souscrit par l’Europe pour le financement de grands projets d’infrastructure. D’après le gouvernement en place, des projets liés aux infrastructures numériques ou encore aux transports seraient les premiers bénéficiaires potentiels de ces fonds.

Le communiqué de presse publié cette semaine confirme « qu’une enveloppe de 100 millions d’euros a déjà été autorisée » et que le déblocage additionnel de 130 millions d’euros devrait être d’actualité dès le début de l’année 2013.

Ce contenu a été publié dans Actu, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *