La guerre des tarifs bancaires

La toute dernière loi bancaire, qui prévoit entre autres le plafonnement des commissions d’intervention en cas de dépassement de découvert commence à agacer les professionnels de la banque.

Essayez Fortuneo Banque En Ligne

L’article 17 du texte précise que ces nouvelles dispositions devront s’appliquer à tous les clients et pas exclusivement aux personnes en difficultés.

Les organismes financiers prélevant des frais d’intervention vont devoir revoir leur copie rapidement pour se mettre en règle avec la nouvelle législation. A l’heure actuelle, dans une banque classique, le coût moyen d’une commission d’intervention est de 8 euros.

Avec la nouvelle loi qui va rentrer en vigueur, cette commission ne devra pas dépasser 5 euros par opération et sans toutefois dépasser un plafond mensuel de 40 euros. Les établissements financiers sont pour le moins remontés. Si cette mesure venait à être appliquée et selon leurs calculs, ils perdraient en moyenne 1 milliards d’euros de recette par an. Le Crédit Agricole affirme par exemple intervenir sur 200 millions d’opérations par an.

Sur ces 200 millions d’opérations, seulement un tiers donnent lieu à la perception de frais. Pour rentrer dans leurs frais, les banques menacent aujourd’hui de mettre en place des frais fixes, non considérés par la loi comme commissions d’intervention et qui seront prélevés en cas de situation irrégulière.

Malgré ces menaces, les systèmes de prélèvement de frais sur les comptes des clients sont désormais automatisés dans presque toutes les banques. D’autres pistes sont en cours chez les banquiers que cette mesure déprime. Par exemple, ils parleraient de généraliser les frais de tenue de compte, même pour les clients détenteurs d’un forfait.

Que les consommateurs se rassurent, ces menaces visent avant tout à faire réagir et à obtenir une modification du texte.

La situation est difficile et les banques sont malmenées actuellement. N’oublions pas pour autant que ces dernières sont indispensables au système.

Ce contenu a été publié dans Actu, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *