Le Crédit Agricole dans le rouge

Le Crédit Agricole aurait visiblement subit de lourdes pertes en 2012. Même si ses résultats officiels ne seront connus que le 20 Février, l’établissement financier a préféré prendre de l’avance d’un point de vu communication dès Vendredi.

Essayez Fortuneo Banque En Ligne

Les chiffres sont très mauvais pour les trois premiers trimestres de 2012. Ces derniers ont été mis à mal par des dépréciations d’écarts d’acquisition massives en fin d’année évaluées à 2,67 milliards d’euros. La SA cotée en bourse du Crédit Agricole avait d’ores et déjà enregistré une perte de 1,47 milliards d’euros. Ainsi, 2,48 milliards d’euros nets ont été perdu au cours de neuf premier mois de l’année.

Les écarts d’acquisition expriment la différence entre le montant payé au moment de l’acquisition d’une société et la valeur comptable de l’actif : entre 2001 et 2007 lors de son entrée en bourse, le groupe avait profité de conditions favorables pour faire un grand nombre d’acquisition. Les dépréciations d’écarts d’acquisition n’ont que peu d’effets sur les réserves de liquidités de groupe bancaire ou les ratios de fonds propres : le régulateur déduit les écarts d’acquisition des fonds propres pour le calcul des ratios.

Les chiffres du Crédit Agricole sont donc mauvais ces derniers mois : Il a en effet perdu 850 millions d’Euros de PNB (produit net bancaire). Cette perte peut s’expliquer par la réévaluation de sa dette. En plus de cela et pour enfoncer un peu plus le clou, une provision pour charge d’impôt exceptionnelle de 130 millions d’euros a été imputée au compte de résultat du Crédit Agricole au titre de l’exit tax, la taxe sur les réserves de capitalisation des compagnies d’assurance.

Enfin, les avoirs en Grèce n’ont fait que faire plonger un peu plus le groupe. Emporiki aura eu sur les comptes de l’établissement financier un coût de 3,2 milliards d’euros. Cet enchaînement Evènements va faire qu’indéniablement, le Crédit Agricole sera dans le rouge lors de la présentation de ses chiffres pour l’année 2012.

Ce contenu a été publié dans Actu, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *