Les banques françaises sous surveillance

Certaines établissements bancaires français font actuellement l’objet d’une dégradation de leur note par l’agence de notation Standard & Poor’s.

Essayez Fortuneo Banque En Ligne

L’agence de notation Standard & Poor’s a pris sa décision : elle vient de dégrader plusieurs organismes bancaires français. BNP Paribas en fait partie. La note du groupe passe de AA- à A+ soit un cran de moins. D’autres organismes passent « sous perspective négative ». Banque Populaire-Caisse d’épargne, Allianz Banque, Crédit Agricole, Société Générale, Crédit Mutuel, Crédit Agricole, Banque Postale, RCI Banque, Crédit foncier et communal d’Alsace-Lorraine, Exane ou encore Socram Banque n’échappent pas à la règle…

Par ailleurs, les notes de la filiale de GDF Suez Solfea ont été dégradées de A à A–, et celle de Cofidis de A– à BBB. La raison principale de ces dégradations et de ces perspectives négatives se trouve dans le risque de récession prolongé de la zone euro. Standard&Poors tire le signal d’alarme sur la fragilisation du secteur bancaire et sur la probabilité d’une « surchauffe du marché immobilier ».

La dégradation de la conjoncture en France alimente donc le déficit d’appréciation d’établissements bancaires. Pour ne rien arranger pour ces derniers, ces mauvaises nouvelles interviennent alors qu’il est demandé une extrême vigilance pour répondre aux nouvelles exigences de solidité et de résistance exigés par Bale 3.

Les conséquences de cette annonce de dégradation vont cependant sans doute être limité Standard&Poors précise que la France, qui connaît une période de croissance difficile et sans perspectives de réelle amélioration à court terme devrait connaître une stabilisation du volume des prêts.

Une légère baisse de ces volumes ne serait pas non plus impossible, avec en résultante des prix globaux du marché de l’immobilier globalement baisse qui, selon Standard & Poor’s, pourrait alors atteindre dans les prochains mois environ de moins 10% à moins 15 %.

Ce contenu a été publié dans Actu, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *