Les parts sociales, un placement alternatif

Les placements sont de moins en moins rémunérateurs. D’un côté les livrets bancaires et les comptes à terme subissent la chute de l’indice EONIA et d’un autre côté, les livrets réglementés sont passés à 1,75% de rémunération. Pour l’épargnant, les solutions pour investir à un taux de rendement honorable s’amenuisent. Seul le blocage du capital semble garantir un taux relativement intéressant.

Essayez Fortuneo Banque En Ligne

Les parts sociales semblent être un bon compromis. Ces dernières sont distribuées uniquement par les réseaux mutualistes (Caisse d’Epargne, Crédit Agricole, etc…). Une part sociale est une portion de capital. Elle diffère cependant d’une action car elle n’est pas côté en bourse et ne voit donc pas sa valeur diminuer ou augmenter.

Des avantages sont offerts aux détenteurs de ces parts. En effet, les frais de dossier pour un crédit peuvent être moins chers, le propriétaire touchera chaque année un dividende qui sera fonction des résultats de la banque (3,00% brut de rémunération en moyenne) et le sociétaire aura un droit de vote à l’assemblé générale.

Côté fiscalité, les dividendes versés sont imposables et doivent se déclarer dans la feuille d’impôt. Comme pour tout dividende, un abattement de 40% est à appliquer avant le report. Sauf pour les gros détenteurs, l’imposition devrait rester relativement faible. Petite astuce, les parts sociales sont éligibles aux Plan Epargne en Actions qui permet de ne pas payer d’impôts sur les dividendes perçus.

A l’heure où les investisseurs se demandent quelle orientation donner à leurs placements, panacher une partie de son capital sur des parts sociales peut être un choix judicieux.

Sachez en outre que les banques fixent des maximum de souscription et qu’une part vaut en général 20 euros. Il ne faut pas hésiter à se renseigner sur les modalités d’émission et de souscription auprès de votre établissement financier.

Ce contenu a été publié dans Actu, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *