Les travers de la limitation des commissions d’intervention

Certains critiquent déjà le texte adopté la semaine passée par l’assemblée nationale visant à plafonner les commissions d’intervention. La division règne sur la réforme bancaire.

Essayez Fortuneo Banque En Ligne

D’un côté les associations de consommateurs qui saluent l’adoption de ce texte et de l’autre les établissements financiers qui mettent en garde. Un point sur la situation.

D’après un responsable d’UFC que Choisir, un français sur cinq est dans le rouge à la fin du mois à cause des frais qui lui ont été prélevé. Les titulaires des minima sociaux sont les plus touchés par cette lourde tarification bancaire. Pour Maxime Chipoy de chez UFC Que Choisir, en limitant les frais d’intervention, on oblige les banques à faire leur travail de conseil et ainsi à être plus avenante et à l’écoute de son client.

De plus, cette réforme qui aura un impact sur le PNB des banques obligera ces dernières à trouver un autre moyen de gagner de l’argent. Par exemple, proposer à un client en difficulté une carte à interrogation systématique plutôt qu’une carte standard.

Pour les banques, il s’agit là d’une mise en danger de leurs activités. Pas moins de six grands groupes bancaires ont ainsi rédigé une lettre à l’attention du premier ministre en demandant un réaménagement de la réforme.

Le Crédit Agricole, La Banque Postale, le Crédit Mutuel, la Société Générale, BNP Paribas et la BPCE ont donc exprimé leurs angoisses concernant l’emploi bancaire en France. Limiter ces frais d’intervention va avoir un impact direct et frontal sur les revenus du PNB. 300.000 empois sont concernés. Les banques proposent donc une tarification en deux paliers.

Un premier pour les personnes dites « sensibles » et un autre pour les clients « standard ».
Même si le texte a été adopté par l’assemblée nationale, il doit encore être ratifié par le sénat.

Ce contenu a été publié dans Actu, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *