Quel est le meilleur site banque en ligne ?

D’après une étude comparative menée par Keynote sur les sites internet des principales banques en ligne françaises, c’est ING Direct qui remporte la palme. Le rapport nous indique par ailleurs que les clients recherchent avant tout de la simplicité et de la clarté dans le processus d’ouverture de compte.

Essayez Fortuneo Banque En Ligne

C’est donc ING Direct qui apporte selon Keynote la meilleure expérience client. Les utilisateurs sont particulièrement séduits par l’intuitivité du portail. « Les utilisateurs mentionnent d’ailleurs que le site est très pratique, convivial et peu bureaucratique, indique Malcolm Otter, directeur du consulting chez Keynote Systems. ING Direct est également la marque qui connaît la plus forte croissance d’opinions favorables (+32 %) après visite du site par les utilisateurs du test », indique-t-il.

L’interface web de la banque en ligne ING Direct fait mouche sur tous les tableaux : satisfaction client, acquisition de nouveaux prospects et amélioration de l’image de marque. Elle se positionne donc en première position juste devant la plate-forme d’Axa Banque. BNP Paribas et sa Net Agence se place en 3ème position.

L’étude et la notation ont également porté sur d’autres critères plus avancés. Ainsi, d’un point de vu réactivité c’est le portail du Crédit Agricole qui gagne et qui devance celui de la Caisse d’Epargne et de la Société Générale. Point plus important : la sécurité. Sur ce critère, BNP Paribas se place en première position suivi du Crédit Mutuel et de la Banque Postale.

On en déduit donc qu’un site rapide n’est pas forcément parmi les plus fiables. Voici un début d’explication à cela : « Ceux qui gèrent leurs comptes en ligne seront sans doute agacés si leur site bancaire se charge lentement ou s’il contient des erreurs dans la page. Les sites bancaires doivent donc impérativement optimiser l’expérience utilisateur des internautes qui veulent ouvrir un compte en ligne, et ainsi se présenter en tant que banque de confiance capable de gérer leur argent », nous explique Malcolm Otter.

Ce contenu a été publié dans Actu, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *